Chambry: La République VII 531c-535a — A dialética é assim preparada

— Et je crois pour ma part, dis-je, que ce parcours à travers toutes les études que nous avons décrites, s’il d parvient jusqu’à ce qu’elles ont entre elles de commun et d’apparenté, et en conclut, par le raisonnement, en quoi elles sont apparentées les unes aux autres, contribuera "partiellement à ce vers quoi nous voulons orienter cette préoccupation, et ce ne sera pas sans profit que nous aurons fait effort ; sinon, ç’aura été sans profit.

— Moi aussi, dit-il, c’est comme toi que je vois l’avenir. Mais c’est d’une entreprise énorme que tu parles, Socrate.

— Seulement de celle du prélude, dis-je. Ou alors de quoi ? Ne savons-nous pas que toutes ces choses ne sont que le prélude de l’air même qu’il faut apprendre ? Car tu n’es sans doute pas d’avis, n’est-ce pas, que ceux qui s’y e entendent soient déjà les spécialistes du dialogue .

— Non, par Zeus, dit-il, sauf pour un bien petit nombre de ceux que moi j’ai rencontrés.

— Mais alors, dis-je, crois-tu que ceux qui ne sont capables ni de rendre ni d’entendre raison, connaîtront jamais rien de ce que nous affirmons qu’il faut connaître ?

— Cela non plus je ne le crois pas, dit-il. 532 — Eh bien, Glaucon, dis-je, n’est-ce pas là dès lors l’air même que module la pratique du dialogue ? Cet air, bien qu’il soit intelligible, il se pourrait que la puissance de la vue l’imite : nous disions d’elle qu’elle essayait de considérer d’abord les êtres vivants en eux-mêmes, après cela les astres, et pour finir le soleil lui-même. De même aussi, chaque fois que quelqu’un, au moyen du dialogue, entreprend sans l’aide d’aucun des sens, de tendre par l’intermédiaire de l’argumentation vers cela même que chaque chose est, et qu’il ne s’arrête pas avant d’avoir saisi par la seule intelligence b ce que le bien est en lui-même, il parvient au terme même de l’intelligible, comme le premier, tout à l’heure, à celui du visible.

— Oui, exactement, dit-il.

— Or dis-moi : n’appelles-tu pas "dialectique " une telle démarche ?

— Si, bien sûr. "

— Eh bien, dis-je, détacher les hommes de leurs liens, les faire se détourner des ombres pour les orienter vers les figurines et vers la lumière, et les faire remonter depuis le souterrain jusque vers le plein soleil ; et là, à cause de leur incapacité à porter déjà leurs regards sur les êtres vivants, les plantes et sur la lumière du soleil, c faire que leurs regards se portent plutôt sur les apparences divines apparues à la surface de l’eau et sur les ombres des choses qui sont réellement, et non plus sur les ombres des figurines, ombres projetées par cette autre lumière qui, à en juger par comparaison avec le soleil, est elle-même comme une ombre ; eh bien c’est ce que toute la pratique des arts que nous avons détaillés possède la capacité de réaliser, à savoir de mener ce qu’il y a de meilleur dans l’âme vers la vision de ce qu’il y a d’excellent dans les choses qui sont réellement, de la même façon que tout à l’heure on élevait ce qu’il y a de plus clairvoyant dans le corps vers la contemplation de ce qu’il y a de plus éclatant dans le lieu d corporel et visible.

— Pour moi, dit-il, j’accepte cette présentation. Ce sont pourtant là, me semble-t-il, des perspectives tout à fait difficiles à accepter — et par ailleurs, d’une autre façon, difficiles à ne pas accepter. Cependant — car ce n’est pas seulement au moment présent que nous avons à les entendre exposer, mais nous aurons à nous y attaquer à nouveau de nombreuses fois — posons que les choses se passent comme elles sont présentées à présent, et passons à l’air lui-même, en le détaillant de la même façon que nous avons détaillé le prélude. Explique-moi donc quel est le caractère de la capacité de dialoguer, e en quelles espèces elle se divise, et aussi ce que sont ses démarches : car ces démarches, apparemment, pourraient être enfin celles qui conduisent au lieu même où celui qui y parviendrait trouverait l’interruption de son cheminement, et le terme de son voyage,

— Mon ami Glaucon, dis-je, tu ne seras plus 533 à même de m’y suivre — car pour ce qui me concerne en "tout cas, l’empressement ne me ferait nullement défaut : c’est que tu ne verrais plus l’image de ce dont nous parlons, mais le vrai lui-même, en tout cas tel qu’il m’apparaît : qu’il soit réellement tel ou non, c’est là un point qui ne mérite pas encore d’être tranché avec assurance ; mais qu’il y ait quelque chose de cet ordre à voir, cela on peut l’assurer. N’est-ce pas ?

— Oui, bien sûr.

— Par conséquent aussi que c’est la capacité de dialoguer qui serait seule capable de faire apparaître cela à qui est versé dans les disciplines que nous avons exposées, et que ce ne serait possible par aucune autre voie ?

— Oui, dit-il, cela aussi il y a lieu de l’assurer.

— Sur le point suivant en tout cas, dis-je, personne b ne nous contestera quand nous disons qu’existe un certain autre parcours qui entreprend, en suivant un cheminement précis, de saisir à propos de toute chose, concernant chacune en elle-même, ce que chacune est réellement. Tous les autres arts au contraire, ou bien s’orientent en fonction des opinions des hommes et de leurs désirs, ou bien envisagent tous le développement et la "composition " des choses, ou bien les soins à donner aux êtres qui croissent naturellement ou aux choses qui sont composées synthétiquement; quant aux arts restants, dont nous avons affirmé qu’ils saisissent quelque chose de ce qui est réellement, je veux dire la géométrie et les arts c qui lui font suite, nous voyons que ce ne sont que des songes qu’on fait à propos de ce qui est réellement, mais qu’il leur sera impossible d’y voir aussi clair que dans la veille, tant qu’ils garderont intangibles les hypothèses dont ils se servent, et dont ils ne sont pas capables de rendre raison. Car celui qui a pour point de départ quelque chose qu’il ne connaît pas, et dont le point d’aboutissement et les étapes intermédiaires sont enchaînés à partir de quelque chose qu’il ne connaît pas, comment pourrait-il bien, en accordant ensemble de tels éléments, parvenir jamais à un savoir ? "

— D’aucune façon, dit-il.

— Par conséquent, dis-je, le parcours "dialectique " , est le seul à progresser ainsi, en supprimant les hypothèses et en remontant jusqu’au point de départ lui-même, pour y gagner en solidité, et le seul qui réellement d tire en douceur l’œil de l’âme, enfoui dans quelque bourbier barbare , et l’entraîne vers le haut, en ayant recours, pour l’aider à opérer sa conversion, aux arts que nous avons détaillés, Ces derniers, nous les avons souvent désignés du nom de "savoirs " , à cause de l’usage, mais il leur faut un autre nom qui indique plus de clarté qu’il n’y en a dans l’opinion, mais plus de trouble que dans le savoir — dans ce qui précède, c’est ce que nous avons quelque part défini comme "la pensée " ; mais il n’y a pas lieu, à ce qu’il me semble, d’ouvrir une controverse sur le nom, quand on a e à examiner des choses aussi importantes que celles que nous avons devant nous,

— Non, en effet, dit-il. — Alors suffira ce qui fait seulement voir comment désigner avec clarté l’état qui est dans l’âme ?

— Oui .

— Il suffira donc , dis-je comme auparavant, de nommer la première section "savoir " , la deuxième "pensée " , 534 la troisième "conviction " , et "faculté de se fonder sur les ressemblances " la quatrième ; de nommer ces deux dernières prises ensemble "opinion " , et les deux premières ensemble "intelligence " , et de dire que l’opinion vise le devenir, tandis que l’intelligence vise ce qui est, l’essence ; que ce que l’essence est par rapport au "devenir, l’intelligence l’est par rapport à l’opinion, et ce que l’intelligence est par rapport à l’opinion, le savoir l’est par rapport à la conviction, et la pensée par rapport à la faculté de se fonder sur les ressemblances ; et quant aux rapports proportionnels entre les choses auxquelles ces capacités se rapportent, et à la division en deux de chaque section, celle de ce qui est opiné, et celle de l’intelligible, laissons cela, Glaucon, pour ne pas nous encombrer d’arguments cent fois plus lourds que ceux par lesquels nous sommes passés. b — Eh bien moi en tout cas, dit-il, pour autant que je puisse suivre, je suis dans l’ensemble du même avis que toi.

— Est-ce que tu acceptes aussi de nommer "spécialiste du dialogue " [dialecticien], celui qui saisit la raison de ce qu’est chaque chose ? et pour celui qui ne la possède pas, diras-tu que moins il est capable d’en rendre raison à lui-même et à autrui, moins il a, de cette chose, l’intelligence ?

— Oui, dit-il, car comment pourrais-je dire qu’il l’a ?

— Or au sujet du bien aussi il en va de même. L’homme qui n’est pas capable de distinguer par le discours l’idée du bien, en la séparant de toutes les autres, et c de passer, comme dans un combat, à travers toutes les réfutations, en s’employant à les réfuter non pas en se fondant sur l’apparence, mais sur l’essence, sur ce qui est, l’homme qui ne se fraie pas un passage à travers tous ces obstacles grâce à un discours qui ne faillit pas, n’affirmeras-tu pas que s’il se comporte ainsi, c’est qu’il ne connaît pas le Bien lui-même, ni aucun autre bien d’ailleurs, mais que, si de quelque côté il touche à son reflet, il y touche par une opinion, pas par un savoir ; et que, parcourant en rêve et en dormant sa vie présente, avant même d’avoir pu s’éveiller ici-bas il parviendra d’abord chez Hadès d pour s’y assoupir complètement ?

— Par Zeus, dit-il, c’est exactement ce que j’affirmerai. "

— Cependant ces enfants qui sont à toi, que tu élèves et éduques en paroles, si un jour tu devais les élever en fait, tu ne les laisserais pas, à ce que je crois, quand ils sont aussi dépourvus de raison que des lignes irrationnelles , diriger dans la cité et être maîtres de ce qui s’y trouve de plus important,

— Non, en effet, dit-il.

— Alors leur prescriras-tu par une loi d’avoir à se saisir surtout de l’éducation apte à les rendre capables d’interroger et de répondre de la façon la plus compétente ?

— Oui, dit-il, j’établirai cette loi, e avec toi en tout cas.

— C’est donc qu’il te semble, dis-je, que la dialectique est placée en haut, comme au faîte de nos enseignements, et qu’il ne serait pas correct de placer un autre enseignement plus haut qu’elle, mais que l’exposé concernant les enseignements atteint ici son 535 terme ?

— Oui, il me le semble, dit-il.